La dégénérescence maculaire : qu’est ce que c’est ?

Publié le : 24 juin 20224 mins de lecture

Maladie rétinienne associée au vieillissement, la dégénérescence maculaire peut entraîner une perte croissante ou rapide de la vue centrale. S’il n’y a aucun moyen de l’éviter aujourd’hui, elle peut être ralentie en adoptant une nutrition riche en antioxydants et défavorisée en graisses saturées. Il est aussi important d’arrêter de fumer.

Qu’est-ce que la dégénérescence maculaire ?

La DMLA ou dégénérescence maculaire reliée à l’âge est une lésion de la macula, la partie centrale de la rétine qui permet une vision fine ou centrale, indispensable à la lecture, à l’identification des détails, des visages et à la conduite. En conséquence, la DMLA provoque des traces floues au centre du champ optique, mais laisse généralement intouchée la vision excentrée ou latérale. En revanche, la DMLA ne vous aveuglera jamais complètement. Mais cela peut amener à arrêter de conduire tout en entraînant des chutes. Si un œil est touché, le deuxième exposera forcément les mêmes symptômes. C’est alors une maladie chronique évolutive qui exige des années de soins.

Quels sont les types de DMLA ?

En réalité, la dégénérescence maculaire sèche incarne 80 % des cas et provoque la diminution de la rétine avec l’accumulation de protéines pigmentées à l’intérieur. En général, les premiers signes sont ignorés, surtout si l’autre œil n’est pas atteint. Malgré tout, la DMLA affecte rarement un seul œil, car l’autre peut présenter les mêmes syndromes, avec le temps.

Dans la dégénérescence maculaire aqueuse, de nouveaux vaisseaux sanguins s’évoluent à l’entour et derrière la macula. Des protéines sortent de ces vaisseaux sanguins et s’entreposent sur cette dernière. Ces protides disparaissent, mais laissent également des taches. L’un des premiers symptômes de DLMA humide est l’émergence d’une ligne ondulée au milieu du champ visuel. L’explication de ce phénomène est que le liquide s’échappe des nouveaux vaisseaux sanguins, élevant et déformant la macula.

Quels sont les soins de la dégénérescence maculaire ?

Concernant la DMLA sèche, il n’y a pas encore de traitement permettant de stopper sa progression. La recherche est orientée vers la transplantation d’épithélium pigmentaire et l’analyse génétique. Pour la dégénérescence maculaire humide, les traitements actuellement possibles sont les piqûres intravitréennes, les injections dans la cavité oculaire, la photocoagulation au laser avec brûlures localisées pour détruire les nouveaux vaisseaux et la radiothérapie externe. Il existe aussi la thérapie photodynamique qui consiste à injecter un produit photosensible, les soins anti-angiogéniques visant à arrêter le développement de vaisseaux sanguins nocifs et la thermothérapie transpupillaire. Cette dernière implique une irradiation au laser infrarouge pour réduire donc l’exsudation.

Plan du site